Niger-UNICEF
Le nouveau programme 2019-2021 nécessite près de 190,3 millions de dollars américains

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 2588 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police

La première session ordinaire du Conseil d'administration de l'UNICEF pour 2019 s’est tenu, du 5 au 6 février, au siège des Nations Unies à New York. Le Conseil a approuvé le nouveau programme de coopération entre le gouvernement du Niger et l'UNICEF présenté par Marie-Pierre Poirier, directrice régionale de l'UNICEF pour l'Afrique de l’Ouest et du Centre. Le programme sur le Niger repose sur une solide théorie du changement, résultat d'un processus participatif et collaboratif avec le Gouvernement et un large éventail de parties prenantes à tous les niveaux, et accorde une attention particulière aux enfants et aux communautés les plus défavorisés et les plus vulnérables.


"Le programme proposé vise à accélérer les progrès dans quatre domaines de résultats clés pour les enfants : la vaccination ; prévention du retard de croissance ; la qualité de l’éducation ; et l’accélération de l’élimination du mariage des enfants. Il encouragera la mise à l'échelle nationale d'approches réussies, en mettant l'accent sur la modélisation de systèmes institutionnels et communautaires durables pour les régions et les groupes de population les plus démunies," a-t-elle déclaré aux membres du Conseil d’Administration à cette occasion.
"En outre, il accélérera le passage stratégique d'un mode principalement de prestation de services à des investissements plus importants dans le renforcement des systèmes et des capacités. Le développement et la participation des adolescents seront mis en avant dans tous les domaines programmatiques."

La vision du nouveau programme est d’aider le Gouvernement à faire en sorte que tous les enfants, en particulier les plus vulnérables, jouissent de leurs droits; les adolescents et les jeunes sont autonomes ; les communautés et les systèmes sont renforcés et résilients ; et l’aide humanitaire et le secteur du développement répondent aux causes structurelles de la fragilité et de la vulnérabilité.

"Le Niger a fait des progrès considérables dans la promotion des droits de l'enfant. Le taux de mortalité infantile a considérablement diminué au cours de la dernière décennie. Les législations, politiques, stratégies et programmes ont considérablement évolué au cours des dernières années. Bien qu’un certain nombre de défis demeurent, ce programme nous permettra d'accélérer les efforts pour les relever", a pour sa part déclaré Felicite Tchibindat, représentante de l’UNICEF au Niger.

"L'UNICEF s'est engagé à renforcer son soutien au Niger, sur la base des priorités définies par le gouvernement et en tenant compte du cadre de programmation du système des Nations Unies (UNDAF)", poursuit Tchibindat.
Le nouveau programme couvre trois ans (2019-2021) et sa mise en œuvre nécessite près de 190,3 millions de dollars américains. "L'UNICEF lance un appel à la solidarité pour aider à mobiliser ces ressources afin de garantir qu'aucun enfant ne soit laissé de côté au Niger", a conclu Tchibindat.



Notes au rédactions:
Pour plus d’information à propos de ce communiqué, visiter nos pages :
https://www.unicef.org/niger/reports/sommaire-programme-niger-unicef-2019-2021

mardi 12 février 2019

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé.. Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Société
Au tribunal
Newsletter
Sondages