Niger/France
SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 1800 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police

La France s’engage à hauteur de plus de 650 millions de Fcfa (1 million d’euros) pour soutenir deux importants programmes de lutte contre l’insécurité alimentaire au Niger

Niamey, le 6 avril 2017- Un premier programme : relève d’une initiative conjointe du Programme alimentaire mondial (PAM), de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef). En s’articulant sur l’initiative 3N ‘’Les Nigériens Nourrissent les Nigériens’’, l’objectif poursuivi ici est de renforcer la résilience des communautés face à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. Il bénéficiera à 85.000 personnes durant sa période de mise en œuvre, soit de mai à octobre 2017. Le volet mis en œuvre par le PAM est destiné à fournir une assistance alimentaire pour les cantines scolaires et à soutenir la création d’actifs productifs. Ce programme comprend également un volet ‘’éducation’’ et ‘’communication pour un changement de comportement’’ visant la promotion de bonnes pratiques familiales (UNICEF) ainsi que la mise en valeur des terres récupérées (FAO). Le don de la France porte sur un montant de 460 millions de Fcfa (700.000 euros).
■ Un second programme : porté par l’ONG Action contre la faim (ACF), ciblant les zones les plus durement touchées par les mouvements de population dans la région de Diffa. Il s’inscrit dans la stratégie ‘’sécurité alimentaire et moyens d’existence’’ d’ACF qui propose d’une part une assistance alimentaire auprès des populations réfugiées et déplacées le long de la route nationale N1 et, d’autre part, un appui aux actions de relèvement/développement, centré sur les moyens d’existence et notamment les activités de maraîchage conduites par des groupements féminins. La mise en œuvre de ce programme mobilise les institutions locales et gouvernementales via un partenariat étroit. Prévu pour durer 12 mois à compter de ce mois d’avril 2017, il bénéficiera à 450 ménages, soit 3.150 personnes. La France y apporte son soutien à hauteur de plus de 190 millions de Fcfa (300.000 euros).

vendredi 7 avril 2017

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé.. Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Société
Au tribunal
Newsletter
Sondages