Coopération UE/Niger
Un décaissement de 57 millions EUR pour soutenir le Niger

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 14437 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police


L'Union Européenne soutient plusieurs secteurs essentiels pour le développement socio-économique du Niger à travers le décaissement de 57 millions EUR (soit plus de 37 Milliards FCFA)

Conformément au calendrier convenu lors de la visite à Bruxelles du Président de la République du Niger, SEM Issoufou Mahamadou, en décembre 2016, un montant total de cinquante-sept millions (57.000.000) EUR, a été versé au Trésor nigérien au profit du Budget de l'Etat. Ce montant correspond aux tranches fixes des programmes d'appui budgétaire de l'Union européenne au Niger, soit 55% des montants prévus au titre de l'année 2017.


Ce décaissement intervient après l'analyse approfondie de la requête du Gouvernement nigérien documentant l'atteinte des conditions générales de trois (3) programmes d'appui budgétaire dont les conventions de financement prévoient des tranches fixes et des tranches variables annuelles.
Pour l'année 2017, les tranches fixes du présent décaissement se décomposent en :
• Une allocation de vingt-cinq millions (25.000.000) EUR (environ 16.39 Milliards FCFA) destinée au secteur "Sécurité alimentaire, nutritionnelle et agriculture durable"

• Un déboursement de dix millions (10.000.000) EUR (soit 6,55 Milliards FCFA) en faveur du secteur de l'Education, en vue d'améliorer l'accès et la qualité de l'enseignement de base ainsi que la gouvernance du secteur ;

• Un appui global de vingt-deux millions (22.000.000) EUR (environ 14,4 Milliards FCFA) à la Justice et la Sécurité Intérieure, dont neuf millions (9.000.000) EUR sont affectés au renforcement des capacités du ministère de la Justice et des forces de sécurité intérieure.
Ces transferts de fonds ne sont que des éléments des programmes d'appui budgétaire qui se focalisent aussi sur le dialogue, l’évaluation des performances et le renforcement des capacités, sur la base d’un partenariat et d’une redevabilité mutuelle.
A noter que les décaissements des tranches variables interviendront au cours du quatrième trimestre de l'année en cours.
Enfin, Il convient de rappeler que les secteurs de concentration de ces programmes sont notamment : le renforcement de la sécurité intérieure, l'accès à la justice, l'éducation, la gestion des finances publiques (mobilisation des recettes internes et maitrise des exonérations fiscales), la santé maternelle et des enfants, la sécurité alimentaire et le développement agricole durable.
Ces programmes d'appui budgétaire représentent environ 70% de l'enveloppe totale du 11ème FED pour la période 2014-2020 au Niger

mardi 27 juin 2017

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé.. Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Société
Au tribunal
Newsletter
Sondages