ONG Koulawa. Venir en aide aux personnes handicapées

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 2957 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
#####



L’ONG Koulawa est une jeune structure créée en mars 2006. En deux années d’existence, elle a à son actif de nombreuses actions. Il s’agit entre autres de la création de deux ateliers de formation et de productions de serpillières, de la réalisation d’Activités Gé-nératrices de Revenus, de la distribution des vivres et de couvertures aux familles des handicapés, de l’appui à ces familles pour la célébration de la Fête de Tabaski en 2006 et 2007, de l’organisation d’un festival de solida-rité avec les personnes handicapées en 2007 financée par l’UNICEF, l’appui aux femmes et enfants handicapés de la Com-munauté Urbaine de Niamey sur financement de la fondation TPRF.

Le 19 mai dernier, l’ONG Koulawa a procédé à une distribution de vivres aux handicapés. Cette distribution dont le lancement a eu lieu au sein de la Commune 5 de Niamey s’étalera sur quatre (4) mois. Elle concernera l’Ecole Soly Abdourahmane des jeunes aveugles située dans la Commune 1, l’Ecole des Sourds de la Commune 3, les femmes et enfants handicapés de la Commune 5 et enfin les femmes tisseuses des ateliers de serpillière de Boukoki et de la Rive Droite de l’ONG Koulawa sur financement du Fonds des Nations Unies pour la Femme et l’Enfance.

Notons que si cette opération a pu voir le jour, c’est bien grâce à la Fondation Internationale The Prem Rawat Fundation (TPRF) dont le but est de contribuer à améliorer les conditions de vie des groupes vulnérables.

Dans son mot de bienvenue, la Coordinatrice de l’ONG KOULAWA, Madame Mahdi Zeinabou Sangaré a remercié très sincèrement les autorités, les invités et les bénéficiaires de l’aide pour avoir répondu pré-sents à la cérémonie. En procé-dant au lancement de la campagne de distribution de vivres, le Vice-Maire de la Commune 5 s’est, quant à lui, réjoui de cette importante contribution qu’apporte l’ONG Koulawa aux populations les plus défavorisées. Il a enfin loué le sens de responsabi-lité de Madame Mahdi Zeinabou Sangaré qui ne ménage aucun effort pour faire de la solidarité son crédo.

Hassane M.





lundi 9 juin 2008

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé.. Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Société
Au tribunal
Newsletter
Sondages