Descentes dans des maisons closes. Plusieurs victimes

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter2 6103 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police



Descentes dans des maisons closes


Le mois dernier, un groupe d'hommes aurait attaqué des maisons closes dans deux quartiers de Niamey, Nouveau-marché et Lacouroussou. Quelques habitantes auraient été agressées sexuellement, l'une d'elles par six gaillards. Elles auraient, en plus, été dépouillées de quelques biens dont de l'argent et des télé-phones portables ainsi ceux de leurs clients.

Sous la conduite des responsables d'une structure qui protège ce groupe de femmes, trois de ces victimes ont porté l'affaire devant les gendarmes de Niamey qui doivent ouvrir une enquête pour retrouver les auteurs de ces descentes. Selon notre source, les victimes disent pouvoir, sans difficulté aucune, identifier leurs agresseurs.

Selon le décompte 2007, on dénom-bre à Niamey 721 maisons closes et 621 sites de prostitution. Ces sites sont : les bars, " tchapalodromes ", places publiques, les bureaux (trans-formés de nuit), les parkings, les entrées et sorties de la ville de Niamey ainsi que les sites communaux et intercommunaux.
La mobilité étant la dynamique de la prostitution.

vendredi 9 mai 2008

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé.. Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 
Par le 22/02/2014
Par le 03/06/2012

Société
Au tribunal
Newsletter
Sondages