1ère session ordinaire du Conseil National d'Orientation et de Contrôle. Pour un plus du mieux-être des populations

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 1977 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police



Du 28 au 29 avril 2008 s'est tenue à Niamey, dans la salle de réunion du Cabinet du Premier ministre, la pre-mière session du Conseil National d'Orientation et de Contrôle.

Le premier à intervenir lors de la céré-monie d'ouverture était le Secrétaire gé-néral du Fonds d'Investissements des Collectivités Décentralisées (FICOD) qui a d'abord salué la présence du Directeur de Cabinet du Premier ministre à la cérémonie ; ce qui signifie, à ses yeux, que le Gouvernement accorde beaucoup d'importance à la mise en œuvre des actions ou initiatives tendant à améliorer les conditions de vie des populations nigériennes. Ensuite, c'était autour de la Coopération Nigéro allemande de recevoir la gratitude du FICOD pour son ferme engagement à accompagner les communes avec un instrument approprié -le FICOD- opé-rationnel depuis l'année 2003. Résul-tat : la phase 2004-2007 a permis la réalisation dans les communes où intervient le LUCOP, la construction de 27 sièges de mairies, 72 salles de classes, 9 infrastructures sanitaires, 13 pistes rurales, 5 marchés et diverses autres infrastructures. Aussi, il a été réalisé 116 seuils d'épandage impliquant la valorisation de plus de 4500 ha de vallées et la récupération de plus de 80.000 ha de terres à vocation silvo agricole.

Intervenant à son tour, le Directeur de Cabinet du Premier ministre qui prési-dait la cérémonie d'ouverture de cette première session a rappelé que le Niger a prôné la décentralisation comme option politique depuis l'indépendance et cela s'est concrétisé depuis l'installation des Conseils Communaux issus des élections locales du 24 juillet 2004. Après avoir salué les partenaires du Niger pour leur soutien ayant permis le renforcement, appréciable, des capacités des principaux acteurs des Communes, Monsieur Ousmane Mahaman a laissé entendre que la seconde phase du FICOD vient de démarrer avec 13 milliards de Fcfa. D'une durée de 30 mois, elle intéressera les régions d'Agadez, de Tahoua et de Tillaberi avec comme axes prioritaires : La réhabilitation et la construction d'éco-les, de maternités, de cases de santé, de centre intégrés, de marchés à bé-tail, de marché central, de centres édu-catifs, de centre féminins, etc ; mais aussi d'ouvrages d'assainissement, de pistes et d'ouvrages de franchissement. Le Dircab du PM a aussi parlé de mesures antiérosives (MAE) mécaniques et manuelles ainsi que d'aménagement de bassins versants, de seuils d'épan-dage, de la protection de berges, etc. M. Ousmane Mahaman, après avoir pratiquement fait le dessin du dispositif du FICOD a, par suite donné les objectifs assignés à cette première session. Il s'agit d'exploiter les possibilités offertes par le fonds et faire convergé les efforts vers la recherche du mieux-être des populations ; amender et adopter les textes de bases et le plan d'action 2008-2010 ; créer un espace de concertation, d'échanges et de synergies des actions, pour que convergent les efforts vers l'objectif commun de développement de la décentralisation.

Notons qu'à cette cérémonie étaient pré-sents des membres du corps diplomatique, des représentants des institutions de la coopération bilatérale et multilaté-rale, ceux de la société civile et de nombreux maires.



vendredi 9 mai 2008

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé.. Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Société
Au tribunal
Newsletter
Sondages