Les stérilets sourient de plus en plus à l'Afrique

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 1344 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police



Depuis le lancement en 2006 du programme Mona Lisa en Afrique, 3 500 dispositifs intra-utérin, des DIU, ont été adressés au Niger et au Sénégal. Cette initiative d'un laboratoire et de l'ONG Equilibres et population s'appuie en partie sur les dons des Françaises.
Outre la mise à disposition d'un contraceptif à longue durée d'action, sûr et efficace, un programme de formation de professionnels de santé a été mis en place. Au Sénégal, le Pr Alassane Diouf, du Centre de formation et de recherche en santé de la Reproduction de Dakar, a formé une douzaine de médecins et de femmes à la contraception. Ces professionnels peuvent désormais, à leur tour, dispenser des cours à leurs collègues. Ce programme n'en est qu'à ses débuts. Mais d'ores et déjà, ses responsables envisagent de l'étendre à un nouveau pays d'Afrique de l'Ouest.

jeudi 24 janvier 2008

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé.. Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Société
Au tribunal
Newsletter
Sondages