Les moustiquaires investissent enfin l'Afrique !

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 1423 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police



De 2004 à 2006, la production annuelle de moustiquaires imprégnées d'insecticide a plus que doublé, passant de 30 à 63 millions d'unités. C'est un beau résultat, qui selon un rapport du partenariat 'Faire reculer le paludisme', illustre bien les progrès considérables réalisés dans la lutte contre cette maladie.
Si la riposte prend de l'ampleur, la bataille est loin d'être gagnée car en Afrique subsaharienne, le paludisme tue encore chaque année 800 000 enfants de moins de 5 ans. Pourtant donc, le nombre de moustiquaires achetées par l'UNICEF a plus que triplé entre 2004 et 2006. Il frôle désormais les 25 millions d'unités par an. C'est 20 fois plus qu'en 2000.
Autre satisfecit du Partenariat, ces moustiquaires seraient de plus en plus utilisées. Notamment pour protéger les enfants. Sur les 20 pays d'Afrique subsaharienne pour lesquels nous disposons de données, 16 ont au moins triplé leur couverture depuis 2000. En Gambie, environ la moitié de tous les enfants sont couverts et à Sao Tomé-et-Principe, en Guinée-Bissau et au Togo, la couverture est d'environ 40%.
Côté traitement le bilan est bien plus terne. Seulement un tiers des enfants souffrant de paludisme reçoivent les médicaments appropriés, sous forme de combinaisons à base d'artémisinine. Le but du Partenariat est de parvenir à un taux de couverture de 80% pour toutes les interventions antipaludiques d'ici à 2010. Un objectif encore loin d'être atteint.

jeudi 24 janvier 2008

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé.. Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Société
Au tribunal
Newsletter
Sondages