Méningite, reconnaître les signes d'alarme

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 4881 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police



La méningite n'est pas une fatalité. Elle se guérit si on la repère ". Ce message de l'association Audrey vise surtout à mieux faire connaître les symptômes de la méningite. Car en sa présence, l'urgence est d'agir très, très rapidement. Encore faut-il être capable de reconnaître un syndrome méningé… Les signes initiaux d'une méningite méningococcique - c'est-à-dire due à une bac-térie appelée méningocoque - sont en effet identiques à ceux de la grippe. L'affection se caractérise par l'apparition brutale de céphalées, puis d'une forte fièvre, de nausées et de vomissements. Les malades sont anormalement sensibles à la lumière vive. Ce qu'on appelle une photophobie. Et ils se plaignent généralement de courbatures et surtout d'une raideur de la nuque.
A tel point que la flexion de la tête vers l'avant est très douloureuse, voire impossible. Ce geste peut également s'accompagner d'une flexion involontaire des jambes ! Enfin un purpura - de petits boutons rouges sur le corps - peut apparaître. Il s'agit alors d'un " purpura fulminans " ou méningite foudroyante… Chez le nourrisson, le diagnostic est très difficile. Car la maladie n'apparaît pas de manière aussi brutale que chez l'adulte. Et surtout, elle ne s'accompagne pas forcément d'une raideur de la nuque. www.destinationsante.com

jeudi 17 janvier 2008

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé.. Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Société
Au tribunal
Newsletter
Sondages