TCHAD. Le directeur de publication de Notre Temps in-culpé et remis en liberté

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 1837 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police



17 décembre 2007- Nadjikimo Benoudjita, directeur de publication de l'hebdomadaire privé Notre Temps, a été inculpé, le 17 décem-bre 2007, d'"incitation à la haine tribale et religieuse", puis libéré provisoirement en attendant sa prochaine citation à comparaître.

Arrêté le 14 décembre 2007 à son domicile suite à une plainte du Haut Conseil de la communication (HCC), Nadjikimo Benoudjita a été détenu au siège des services des Renseignements généraux, avant d'être conduit dans les locaux de la police judiciaire, le 15 décembre, pour y être entendu. Lors de cette audition, les charges de "diffamation" et d'"outrage au chef de l'État" avaient été retenues contre lui.

Le directeur de publication de Notre Temps a été déféré au parquet le 17 décembre, et finalement in-culpé d'"incitation à la haine tribale et religieuse" après une requalification des faits. Autorisé à rentrer chez lui, il devrait être cité à comparaître prochainement.

Dans la matinée du 15 décembre 2007, la police judiciaire a perquisi-tionné, en sa présence, au domicile du journaliste, qui sert également de rédaction à Notre Temps. Les policiers ont également signifié à Nguémadki Dkimasngar, le rédac-teur en chef de Notre Temps, la dé-cision du ministre de l'Information et de la Sécurité publique d'ordonner la "fermeture pure et simple du journal." RSF

mardi 25 décembre 2007

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé.. Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Société
Au tribunal
Newsletter
Sondages