Droits Humains. Résolution sur la Situation des Défen-seurs des Droits de l'Homme en Afrique

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 1525 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police



Nous, participants au Forum sur la participation des ONG à la 42ème Session Ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples du 10 au 12 Novembre 2007 à Brazzaville:

Considérant la situation que vivent défen-seurs des Droits de l'homme dans les Etats africains parties à la Charte Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples de 1986 qui célèbre à ce jour ses vingt ans d'existence effective ; Rappelant les dispositions du Pacte International relatif aux Droits civils et politiques, la Déclaration des Nations Unies de 1998 sur les défenseurs des droits humains, la Déclaration de la Grand Baie et son plan d'Action de 1999, la Déclara-tion de Kigali de 2003 et l'ensemble des instruments juridiques internationaux garantissant le droit des défenseurs des droit de l'Homme Profondément préoccupés par les récents événements au Niger où un décret de " mise en garde " applicable à la seule ré-gion d'Agadez a conduit à l'arrestation de journalistes dont le seul crime est d'avoir exercé le droit que leur confèrent les instruments juridiques internationaux consacrant la liberté d'expression et de la presse auxquels leur pays est partie.
Profondément préoccupés par les événe-ments en Somalie où huit journalistes ont été victimes d'exécutions extrajudiciaires dans l'exercice de leur métier d'informer ; Profondément préoccupés par les événe-ments au Soudan où la situation des dé-fenseurs des droits de l'Homme est devenue précaire du fait de la crise au Dar-four qui n'épargne personne; Constatant le harcèlement et l'intimidation dont font l'objet des journalistes au Séné-gal, en Gambie, en Guinée, au Soudan, au Zimbabwé… Demandons que la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples adopte une résolution : 1.Appelant les gouvernements des Etats membres à mettre un terme aux actes de harcèlement, d'intimidation, aux attaques, aux arrestations, aux détentions et aux exécutions de journalistes dans leurs pays respectifs ; 2.Condamnant les mesures tendant à museler la presse qui s'appliquent à ce jour dans de nombreux pays africains sin-gulièrement au Niger, en Gambie, en Somalie et en Ethiopie.
3.Demandant à tous les Etats membres, et notamment -au Niger de mettre fin aux arrestations de journalistes et de prendre les dispositions nécessaires pour libérer ceux qui sont détenus, -à la Somalie de mettre un terme aux assassinats de journalistes -et à l'ensemble des Etats de respecter leurs engagements tels que contenus dans la Charte Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples, les principes et lignes directrices sur le droit à un Procès Equitable et à l'Assistance Judiciaire en Afrique, la Déclaration sur les Défenseurs des Droits de l'homme, les Déclarations de la Grand Baie et de Kigali et le Pacte International relatif aux droits civils et politiques ; 4.Demandant
·A l'Union Africaine
- de recommander aux Etats membres de prendre toutes les dispositions néces-saires pour l'adoption de lois sur la dépénalisation des délits de presse. - Le renouvellement du mandat de la rapporteur spécial sur les ddh
·A la commission
-de mettre effet à la résolution adopté sur la protection des défenseurs des droits de l'homme en demandant aux Etats d'associer la Rapporteur Spécial dans le suivi de l'implication et la protection des ddh dans les processus électoraux -D'appeler les Etats de répondre aux communications envoyées par la RS
-De rendre permanente l'invitation de la Rapporteure Sp^éciale par les pays et mettre à disposition du mandat des moyens pour mener à bien sa mission

Ainsi fait à Brazzaville en République du Congo en date du 12 Novembre 2007.

dimanche 25 novembre 2007

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé.. Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Société
Au tribunal
Newsletter
Sondages