Pauvres, séropositifs et montrés du doigt !

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 1517 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police



Aux Etats-Unis, nombreux sont les patients infectés par le VIH qui se sentent stigmati-sés… par leur médecin. Une nouvelle étude menée à Los Angeles révèle en fait que ce sentiment, réel ou imaginaire, freine même certains malades dans leur visite chez le praticien. Leur point commun : des revenus faibles. Plus qu'une attitude de rejet de la part des médecins américains, ce sont plutôt le statut socio-économique et l'environnement social auquel appartiennent les patients, qui seraient à l'origine de leur sentiment de stigmatisation.
Sur dix malades ayant déclaré souffrir d'un rejet, six disposent en effet de faibles revenus et ne bénéficient pas d'une vraie couverture sociale… Ce qui rappelons-le, est le cas de plus de 40 millions de citoyens américains. Aux Etats-Unis en effet, il n'existe pas "d'assurance santé pour tous". Pour se soigner convenablement, mieux vaut donc être riche à défaut d'être bien portant. Pour en savoir plus, allez sur le site www.destinationsant e.com Dans la rubrique "vidéothèque", vous trouverez la bande annonce du dernier film de Michael Moore, Sicko. C'est édifiant…

dimanche 25 novembre 2007

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé.. Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Société
Au tribunal
Newsletter
Sondages