Fin première édition de l'UEMOA MIN TEL

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 2798 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police



Niamey a abrité, du 7 au 9 juin 2006, la première Conférence et exposition sur les Mines, le Pétrole et les Télécommunications au sein de l'UEMOA. C'est une initiative conjointe groupe ITE/Chambre de commerce du Niger avec l'appui de ZTE, sponsor officiel.
Min tel est une grande première au Niger et dans l'espace UEMOA avec la participation de plus de 250 entreprises venues de 28 pays de par le monde pour présenter les derniers développements dans le domaine des mines, du pétrole et des télécoms.
Les nigériens ont profité de cette immense opportunité pour faire connaître, aux participants, les potentialités à développer dans ce pays.

Déjà, l'Algérie, comme à son habitude, s'est engagée aux côtés du Niger en ouvrant un bureau SONATRACH à Niamey, le jour même de l'ouverture officielle de MIN TEL par le Premier ministre Hama Amadou.
SONATRACH est un géant du pétrole (12è mondial) et 1er en Afrique. Son bureau à Niamey, dénommé SIPEX NIGER BRANCH, détient le permis KAFRA (ancien SEGUEDINE) d'une superficie de 23.337 km2 dans la zone d'Agadez. Mieux, SONATRACH est en discussion pour obtenir le permis AGADEM expiré, le 24 mai dernier. AGADEM, c'est nettement plus de 300 millions de barils. Idem pour le bloc DJADO.
Pour le premier permis, SONATRACH qui dispose de ressources financières suffisantes, compte injecter 29,5 millions de dollars.

mardi 20 juin 2006

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé.. Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Société
Au tribunal
Newsletter
Sondages