CDS Rahama
Chaude bagarre pour le contrôle du Parti

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 3373 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police

Depuis plusieurs mois, on assiste à des déclarations contradictoires au sein de la Convention Démocratique et Sociale (CDS Rahama). Des déclarations des partisans du président du parti Mahamane Ousmane opposés à ceux de son vice-président de Mardi Abdou Labo et vis versa.
Avec les dernières intervenues ces jours-ci, on peut dire qu'une nouvelle crise sérieuse s'installe au sein du CDS à l'image de l'ancienne qui opposait le même président du parti à Cheffou Amadou alors vice- président du parti au titre de la même région de Maradi.



La récente déclaration émanant de Maradi, favorable à Abdou Labo, déplore le non respect des résolutions issues du dernier congrès et retire sa confiance au président du Parti. C'est là une réplique de la délégation régionale CDS Rahama de Maradi à la décision prise récemment par le président du Parti annonçant la suspension du parti de cette délégation régionale. On voit bien qu'il s'agit d'un jeu de ping-pong entre le président du Parti Mahamane Ousmane et son vice-président Abdou Labo.
Rappelons que depuis le congrès d'investiture du candidat du Parti auxdernières présidentielles, la rupture se dessinait entre Mahamane Ousmane et celui qui a jusque là été présenté comme son bras droit pour ne pas dire son dauphin, à savoir Abdou Labo. Ce dernier, on se souvient, était candidat en même temps que son président à l'investiture du Parti. Puis, il s'est retiré après, semble-t-il, des négociations houleuses. La rupture est consommée à la faveur du second tour des présidentielles lorsque le vice-président du Parti au titre de la région de Maradi (Abdou Labo) et trois autres vice-présidents du parti avaient opté pour le soutien au candidat du Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS Tarayya), Issoufou Mahamadou alors que le Parti CDS soutenait le candidat du Mouvement National pour la Société de Développement (MNSD Nassara), Seini Oumarou. Pour Abdou Labo et ses partisans dont certains caciques du Parti, c'est plutôt le Président Mahamane Ousmane qui a dévié de la ligne de la lutte pour la Restauration de la Démocratie en allant soutenir la candidature de Seini Oumarou contre celle de la Coordination des Forces pour la Démocratie dont la CDS est partie prenante. La CFDR, c'est cette réunion de plusieurs mouvements dont des syndicats qui avaient combattu le "tazartché" du Président de la République de l'époque Tandja Mamadou fortement soutenu par le MNSD Nassara. Dans la crise qui secoue aujourd'hui le parti vert (CDS Rahama), Abdou Labo et sa délégation régionale suspendus par Mahamane Ousmane ; Mahamane Ousmane sévèrement critiqué et désavoué par certainss partisansde son challenger de Maradi (Abdou Labo);il y a là l'annonce d'une grande bagarre politique entre Mahamane Ousmane et Abdou Labo. Pour l'heure, Ousmane reste le président légitime du Parti jusqu'au prochain congrès du parti. D'ici là il cherchera à baliser le terrain avec une instance qui lui sera favorable, d'où selon certains observateurs, cette stratégie qui a consisté à suspendre la délégation régionale CDS de Maradi favorable à Abdou Labo avec la désignation d'un comité ad hoc. C'est peut-être ce comité ad hoc qui représentera la région de Maradi au tout prochain congrès Rahama.
Quant à Abdou Labo, même suspendu, il garde une bonne marge de manœuvre. En tout cas, de part sa position au sein de l'appareil d'Etat. Il est Ministre d'Etat, Ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation, en charge des affaires des partis politiques et autres associations.
Les prochains jours nous édifierons.

mardi 21 juin 2011

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé.. Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Société
Au tribunal
Newsletter
Sondages